globe-americas FR EN PT ES
BLOGUE
25 octobre 2019
Riteba McCallum

Devenir traducteur – Programmes offerts à Montréal et à Sherbrooke

Être traducteur, c’est pouvoir jouer un rôle important dans une multitude de domaines. C’est aussi une façon d’approfondir son bagage culturel et artistique en jonglant continuellement avec des expressions, des patois, des idiomes et d’autres particularités linguistiques et régionales. C’est un métier qui mêle l’esprit de synthèse à votre plume de rédacteur, et votre curiosité innée à votre sens du détail.

Évidemment, les avancées en intelligence artificielle et en apprentissage machine révolutionnent le domaine de la traduction, mais la demande pour des experts pouvant utiliser ces outils afin de fournir des communications de grande qualité ne cesse de croître.

Mais pour devenir traducteur, par où doit-on commencer?

Voici une liste complète des principaux programmes offerts à Montréal et à Sherbrooke. Combinés à votre passion, ils représentent un excellent point de départ pour vous lancer dans une carrière prometteuse.

Université McGill

L’École d’éducation permanente de la prestigieuse Université McGill offre trois certificats de premier cycle en traduction ainsi qu’un certificat d’études supérieures en traduction juridique pour ceux qui veulent relever le défi d’une spécialisation des plus lucratives.

Programmes de traduction offerts à l’Université McGill :

Université Concordia

L’Université Concordia offre un cheminement de premier cycle pour l’obtention d’un baccalauréat avec option français-anglais ou anglais-français. De plus, une Majeure en traduction est aussi offerte dans le cadre du Baccalauréat en études françaises.

En deuxième cycle, il vous sera possible de faire une maîtrise en traductologie à l’Université Concordia avec ou sans mémoire, selon que vous visiez à œuvrer en recherche ou plutôt à développer un savoir-faire professionnel.

Programmes de traduction offerts à l’Université Concordia :

« Ce que j’aime à l’Université Concordia, c’est qu’on peut choisir l’option français-anglais, ou bien anglais-français. De plus, dans certains cours donnés en français, par exemple celui de terminologie, les étudiants qui traduisent vers le français et vers l’anglais se retrouvent dans le même groupe. Ainsi, on peut apprendre des deux perspectives. » – Jennifer Doucette, langagière

Université de Montréal

Le Département de linguistique et de traduction de l’Université de Montréal offre plusieurs programmes aux gens désireux de percer dans ce domaine, dont deux de premier cycle, ainsi que trois cheminements de cycles supérieurs, allant jusqu’au doctorat.

L’Université de Montréal se spécialise en traduction anglais-français. Par ailleurs, le Département de littératures et de langues du monde offre deux certificats de traduction 3e langue, tandis que deux certificats de traduction sont offerts par la Faculté de l’éducation permanente.

Programmes de traduction offerts à l’Université de Montréal :

«  Les options de programme COOP, de mentorat et de stages qui nous sont offertes à l’UdeM constituent un avantage, au même titre que tous les événements de réseautage. Je me souviens que ces événements me causaient du stress lorsque j’étais en première année, mais pouvoir discuter avec des employeurs dès le début de notre parcours est un véritable avantage. Selon moi, comparativement aux étudiants d’autres programmes, les étudiants en traduction ont une idée plus concrète du milieu professionnel avant d’obtenir leur diplôme. Par ailleurs, la coordinatrice du programme COOP (Dominique Bohbot) agit de façon proactive pour s’assurer que tous les stages sont rémunérés. En fait, je ne crois pas qu’elle autoriserait un stage où l’employeur n’offre pas de rémunération. » – Tori Stecum, gestionnaire de projets

Autres programmes

De nombreux autres établissements de la métropole offrent des programmes en langue et en linguistique. Vous en trouverez par exemple à l’École de langues ou au Département de linguistique de l’UQAM, voire même au niveau collégial avec le double DEC en Histoire et civilisation – Arts et lettres, option Langues du Cégep du Vieux Montréal ou le programme Languages and Cultures du Vanier College.

Tout cela, c’est sans compter les programmes offerts dans les villes à proximité, comme le Certificat en traduction de l’Université de Sherbrooke ou son Baccalauréat en traduction professionnelle, reconnu par l’OTTIAQ. OXO y a d’ailleurs recruté de nombreux diplômés, si bien que nous avons dû établir un bureau à Sherbrooke.

« Le programme de l’Université de Sherbrooke met l’accent sur la révision et la qualité du français écrit, ce qui s’avère particulièrement utile pour les étudiants qui souhaitent poursuivre une carrière en révision. Mon coup de cœur du programme est sans aucun doute l’option de stages COOP. En fait, ces stages m’ont permis d’obtenir un poste au sein de la merveilleuse équipe d’OXO! » – Lucie Battaglia, langagière

Que ce soit par désir de devenir traducteur professionnel ou pour parfaire vos connaissances dans le domaine, Montréal et ses environs regorgent de ressources académiques qui peuvent servir de tremplin à votre carrière.

Qui sait, peut-être vous joindrez-vous à notre équipe d’experts un jour?

Découvrir OXO Innovation

OXO aide les entreprises internationales à communiquer de manière efficace aux quatre coins du monde. Grâce à notre profonde connaissance de la traduction et de la localisation et aux solutions linguistiques personnalisées que nous offrons aux grandes marques du monde entier, nous rendons possible le déploiement rapide et continu de produits et services dans plus de 20 langues. Forte de plus de deux décennies d’expérience, notre équipe sait reconnaître vos priorités.

articles de blogue [certains en anglais seulement]
20202019201720162014 2013 2012 2011
BLOGUE
10 juillet 2019
Sophia Dias

L’union fait la force : les cinq secrets d’une fusion d’entreprises réussie

Traductions OXO était une jeune entreprise en plein essor avec beaucoup d’énergie qui manquait toutefois de structure. Ayant connu une croissance fulgurante, l’entreprise risquait d’être victime de son propre succès...

lire la suite
BLOGUE
7 août 2019
Riteba McCallum

Chez OXO, l'impossible on ne connaît pas

Pour l’équipe montréalaise d’OXO, il existe deux « nuits blanches » qui marquent la deuxième moitié de l’hiver : le légendaire événement nocturne de ...

lire