Discutons ensemble!
+1 438 600-0063

OXO Innovation
25 janvier 2022

Demandez à l’expert : Tout ce que vous devez savoir sur le sous-titrage

Le sous-titrage est une branche de la traduction qui comporte une terminologie, des outils et des exigences techniques très spécifiques. Afin de démystifier le processus pour nos clients et pour les aspirants sous-titreurs, nous avons posé toutes nos questions sur l’aspect technique de la traduction audiovisuelle à José Torres, notre responsable du sous-titrage. Voici ce qu’il avait à nous dire.

Quelle est la différence entre le sous-titrage standard, le sous-titrage pour sourds et malentendants, le doublage et la traduction audiovisuelle?

Les sous-titres standards et ceux pour sourds et malentendants sont tous deux une version écrite de ce qui est dit (télévision, film, présentation, etc.). La différence : les sous-titres pour sourds et malentendants sont rédigés dans la langue de la vidéo, tandis que les sous-titres standards sont des traductions du dialogue pour ceux qui ne parlent pas la langue d’origine. Les sous-titres pour sourds et malentendants peuvent s’avérer très pratiques pour les personnes avec une incapacité auditive. Ces sous-titres sont d’ailleurs de plus en plus utilisés dans les publicités numériques et les vidéos sur les médias sociaux, car de nombreuses personnes visionnent ce type de contenu avec le son désactivé.

Le doublage consiste à remplacer la piste audio du dialogue original par une version traduite avec synchronisation labiale qui est intégrée à la bande sonore. Cette solution est plus coûteuse et prend plus de temps que le sous-titrage, car il faut non seulement transcrire et traduire le dialogue, mais également engager des acteurs vocaux ainsi qu’un ingénieur du son pour enregistrer la version traduite et l’intégrer à la bande sonore. De plus, la traduction doit être adaptée pour s’assurer qu’elle est le plus près possible du nombre de syllabes du dialogue original, et qu’elle est synchronisée aux mouvements des lèvres des acteurs. Cela dit, si votre budget le permet, le doublage est une excellente solution pour les personnes qui pourraient trouver les sous-titres gênants. La préférence entre les sous-titres et le doublage varie, principalement en fonction de l’origine culturelle des personnes qui visionnent le contenu.

Si vous n’avez pas un budget suffisant pour le doublage, mais que vous pensez que votre public ne réagira pas bien aux sous-titres, vous pouvez opter pour la voix hors champ. C’est une bonne solution de rechange qui ne nécessite pas de synchronisation labiale puisque le narrateur n’est pas visible à l’écran.

La traduction audiovisuelle est un terme générique qui fait référence à toute traduction de média audiovisuel. Elle comprend à la fois les sous-titres et le doublage, ainsi que la traduction de texte visible à l’écran.

Que sont les normes de sous-titrage? Comment savoir quelles normes s’appliquent?

Les normes de sous-titrage sont un ensemble de lignes directrices que les sous-titreurs suivent à titre de référence, par exemple pour la durée minimale/maximale, l’écart, la limite de caractères, la limite par ligne, l’emplacement, le format de fichier, etc. Ces normes comprennent également des instructions comme celles que l’on retrouve dans un guide de style ordinaire, notamment les règles d’utilisation de l’italique ou encore les règles d’orthographes de certains mots. Chaque projet peut avoir des normes de sous-titrage différentes, en fonction des exigences propres au projet. De nos jours, les normes les plus fréquemment utilisées sont celles des grandes entreprises comme Netflix et Amazon.

Quels sont les principaux formats de fichiers et en quoi sont-ils différents?

SubRip (.srt) – C’est le format le plus populaire, car il est pris en charge par la plupart des lecteurs multimédias. Règle générale, ce format ne permet pas le positionnement ni les caractères spéciaux.

WebVTT (.vtt) – Conçu pour l’ajout de sous-titres aux pages HTML5. Pris en charge sur la plupart des plateformes vidéo. Permet le positionnement, les caractères spéciaux et le formatage de texte.

SubStation Alpha/Advanced SubStation Alpha (.ssa/.ass) – Largement utilisé par les amateurs d’anime pour réaliser leurs propres sous-titres en raison des fonctions textuelles et graphiques plus avancées. Couramment utilisé pour les paroles de vidéos karaoké.

Scenarist Closed Captions (.scc) – Format populaire pour les émissions avec sous-titres codés. Il s’agissait auparavant du format de transmission standard pour les sous-titres codés en Amérique du Nord.

Timed Text Markup Language (.ttml; comparable à .dfxp) – Format standard pour les sous-titres XML développé par le consortium World Wide Web (W3C). Conçu pour inclure toutes les fonctions des formats existants.

EBU-STL (.stl) – Comparable au format .scc car il est utilisé pour les émissions PAL en Europe.

iTunes Timed Text (.itt) – Format Apple. Il s’agit d’un sous-ensemble du format TTML. Largement utilisé dans le logiciel Final Cut.

Quelle formation un sous-titreur professionnel possède-t-il généralement?

Un sous-titreur professionnel a généralement une formation en transcription et en traduction. Les deux sont nécessaires pour passer de la langue source à la langue cible et livrer le produit fini. Plusieurs universités offrent des cours de traduction audiovisuelle. Bien qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un diplôme pour devenir un bon sous-titreur. L’expérience pratique est un autre bon moyen de parfaire ses compétences. Règle générale, les employeurs offriront de la formation sur l’utilisation des logiciels propres au sous-titrage, et les fournisseurs de ces logiciels proposeront aussi du matériel de formation.

Quel est le meilleur logiciel de sous-titrage?

Il existe plusieurs logiciels de sous-titrage. Le choix du logiciel revient au sous-titreur, selon ses préférences et les critères de son projet. Voici certains des logiciels les plus populaires : MacCaption & Caption Maker, EZTitles, WinCaps Q4, SubtitleNEXT, Subtitle Edit, Subtitle Workshop, CaptionHub, OONA, et Amara.

Selon les besoins du sous-titreur, il existe des logiciels libres et propriétaires. Subtitle Edit est le meilleur logiciel libre, car il prend en charge de nombreux formats et, comme il s’agit d’un projet à code source ouvert, il sera continuellement mis à jour.

Certains des logiciels propriétaires (EZTitles, WinCaps Q4 et SubtitleNEXT) proposent des forfaits mensuels si votre budget n’est pas suffisant pour acheter une licence complète.

Il existe également des logiciels de sous-titrage en nuage (OONA, CaptionHub, Amara) qui comprennent des fonctions pour faciliter la tâche du sous-titreur, comme la transcription automatique, le codage temporel automatique et la traduction automatique.

Si vous êtes débutant, la meilleure option serait de commencer par le meilleur logiciel libre, Subtitle Edit.

Que sont des sous-titres « codés en dur »?

Les sous-titres codés en dur ou sous-titres ouverts sont toujours visibles. On les appelle également les sous-titres incrustés, car ils font partie de la vidéo. La personne qui visionne le contenu ne peut pas changer la langue de ces sous-titres ni les désactiver. Contrairement aux sous-titres ouverts, les sous-titres codés peuvent être activés ou désactivés par la personne qui visionne le contenu. Les sous-titres incrustés présentent l’avantage de ne nécessiter aucun plugiciel ou fichier supplémentaire, ce qui signifie que vous pouvez visionner une vidéo avec sous-titres incrustés sur n’importe quelle plateforme ou appareil. Par exemple, certaines plateformes de médias sociaux comme TikTok et Instagram prennent seulement en charge les sous-titres incrustés.

Y a-t-il certaines particularités dont il faut tenir compte en ce qui concerne les sous-titres dans les langues qui se lisent de droite à gauche (RTL) ou qui utilisent une écriture ou un alphabet différent?

Les principaux éléments à surveiller dans le cas du sous-titrage des langues RTL, comme l’arabe, sont l’alignement et le positionnement. Les lettres pourraient ne pas s’afficher correctement. Les autres alphabets/écritures qui se lisent de gauche à droite (LTR) suivent les normes habituelles de sous-titrage.

Le formatage RTL est quelque peu en retard en ce qui concerne les mises à jour dans les logiciels de sous-titrage. Ce retard s’explique par le fait que très peu de langues utilisent ce type de formatage. Pour cette raison, la priorité est accordée au formatage LTR dans la plupart des logiciels puisque celui-ci est largement utilisé et plus facile à sous-titrer.

Des questions?

Si vous avez d’autres questions auxquelles vous n’avez pas trouvé réponse ici, ou que vous souhaitez en savoir plus sur les services de sous-titrage professionnels offerts par OXO, veuillez communiquer avec nous. C’est avec plaisir que nous vous répondrons.

Retour au blogue